samedi, 23 septembre, 2017
Accueil » Autres » Rayonnements térahertz : des données 100 fois plus rapides !

Rayonnements térahertz : des données 100 fois plus rapides !

terahertz

Un nouveau pas de fait vers la création de systèmes sans fil cent fois plus rapides que les réseaux actuellement existants. Les rayonnements térahertz ont intéressé des scientifiques de l’Université Brown aux États-Unis, qui ont publié dans la revue Nature Photonics que ces nouveaux réseaux à haut débit pourraient bien débarquer dans les quinze prochaines années. 

L’équipe pense avoir développé le premier système de multiplexage d’ondes tétraherz, des ondes électromagnétiques aussi appelées rayon T. Le Multiplexage est une technique qui permet de faire passer plusieurs flux d’informations différents à travers un seul support de transmission. Cette technologie se retrouve par exemple dans les câbles de télévisions, capables de transporter de nombreuses chaînes TV, ou encore dans une ligne de fibre optique qui va faire passer des milliers d’appels téléphoniques en même temps.

« Toute demande de communication térahertz va nécessité une certaine forme de multiplexage et de démultiplexage« , a déclaré Daniel Mittleman, professeur d’ingénierie à l’Université Brown et auteur principal d’un article décrivant le nouveau dispositif. « Ceci est, à notre connaissance la première fois que quelqu’un a démontré une stratégie viable pour le multiplexage dans la gamme térahertz« .

Des réseaux beaucoup plus rapides

térahertz

À l’heure actuelle, les réseaux WiFi et cellulaires reposent sur des micro-ondes, une forme de rayonnement électromagnétique, dont les fréquences sont composées de quelques gigahertz (GHz) afin de transmettre des conversations vocales ou encore des données. En comparaison, les rayonnements térahertz pourraient, eux, utiliser des fréquences pouvant aller de 200 jusqu’à 500 GHz, et ainsi transmettre beaucoup plus de données dans le même laps de temps. Ce n’est que très récemment que les scientifiques et ingénieurs ont commencé à s’intéresser et exploiter ces ondes.

L’équipe de l’Université Brown a mis au point un système permettant l’utilisation d’une antenne à onde de fuite, deux plaques de métal chargées de guider les ondes térahertz. Une des plaques possède une fente par laquelle les ondes vont pouvoir circuler dans des angles différents, ce système est aussi connu sous le nom de démultiplexage. Si les rayonnements térahertz ne remplaceront pas la 4G ou bientôt la 5G, il n’est pas exclu de les utiliser au sein de la maison ou dans les bureaux, afin de bénéficier de très haut débit pour les données.

Des ondes térahertz pour booster les téléphones

puce térahertz téléphone

Des dispositifs utilisent déjà la technologie térahertz, un récepteur de communication sans fil a d’ailleurs été créé par Fujitsu, une entreprise japonaise spécialisée dans la conception et la fabrication de produits comme des ordinateurs, tablettes tactiles ou encore des écrans plasma. Cette puce, risque bien de faire de l’ombre au Bluetooth et même à terme le remplacer.

Elle va permettre, malgré sa petite taille, de transférer des données à une vitesse de près de 20 gigabits par seconde. Le dispositif devrait également rendre quasi instantané le transfert de vidéos au format 4K ou 8K. L’entreprise souhaite étendre l’utilisation des ondes térahertz à d’autres produits, en vue d’une commercialisation qui serait prévue pour 2020.

Source

Cet article pourrait vous intéresser

NVidia dévoile Parker, son processeur pour voitures connectées… et autonomes

Le spécialiste des cartes graphiques NVidia continue ses efforts pour percer le marché automobile. Il …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *